Est-ce que le Bitcoin va chuter ?



L’effervescence est totale sur le marché des cryptos, surtout depuis l’éclatement de la guerre en Ukraine il y a maintenant plus de 2 mois. Après avoir atteint des taux historiquement élevé l’été dernier, le Bitcoin, principale monnaie numérique du marché, a dégringolé pour atteindre, à la date du vendredi 13 mai 2022 (12h), 29 294,99 euros l’unité.

C’est du jamais vu pour la crypto. Les investisseurs ont été pris de cours par cette tendance baissière surprenante. Eux qui s’attendaient à ce que le Bitcoin va poursuivre son élan à partir de 2022. La guerre en Ukraine et le contexte géopolitique ont pris de cours tout le monde, y compris les analystes. Mais alors, le Bitcoin va-t-il encore chuter ? C’est plus compliqué que cela. Explications.

Cours du Bitcoin et corrélation avec le Nasdaq

Les premières dégringolades de la monnaie numérique ont été constatées le 24 février 2022, soit au début de la guerre opposant la Russie à l’Ukraine. Toutefois, à l’époque, le Bitcoin avait bien résisté, ce qui n’a pas manqué de réjouir les investisseurs. Mais leur joie a été de courte durée. A leurs yeux aujourd’hui, le Bitcoin n’est plus la valeur crypto refuge sur laquelle on pouvait miser l’esprit tranquille.

« Un désengagement des cryptos »

Autre fait intéressant que les analystes ont récemment constaté : une certaine corrélation a été remarquée entre l’évolution du cours du Bitcoin et de certains indices boursiers, comme le Nasdaq aux États-Unis.

Le cours du BTC, selon les analystes, semble suivre celui de la bourse technologique du Nasdaq. Ce fait s’est accentué depuis mars 2022. Intervenant sur BFMTV, Vincent Ganne, analyste, estime qu’il existe, aujourd’hui, un certain désengagement du marché des cryptomonnaies. Il souligne, à cet effet, la baisse du niveau des transactions sur le marché numérique.

Un fort coefficient de corrélation

Selon l’analyste, le coefficient de corrélation linéaire entre le Nasdaq et le Bitcoin a atteint 0,77, ce qui est considéré comme élevé. En d’autres termes, lorsque le cours du Nasdaq augmente, celui du BTC va nécessairement faire de même.

Idem lorsque le Nasdaq subit une évolution négative : la monnaie numérique va donc suivre la même tendance baissière.

Un contexte mondial morose

Il faut dire, aussi, que la conjoncture mondiale n’a pas arrangé les choses. Loin de là. Outre la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le contexte économique est très difficile. En effet, l’économie mondiale, selon les prévisions des institutions financières (FMI, BM), est en train de ralentir.

Le cours des matières premières, que ce soit en énergie ou au niveau des denrées alimentaires, a flambé. La conséquence est directe : une inflation exceptionnelle a touché plusieurs pays, notamment ceux qui sont en développement. D’un autre côté, dans les pays producteurs de cryptos, la situation inquiète un peu les investisseurs : durcissement de la politique monétaire aux États-Unis, reprise de la COVID-19 en Chine

Bitcoin : vers de nouvelles baisses ?

Cette chute de la monnaie numérique va-t-elle se poursuivre ? A en croire Vincent Ganne, il semble que oui. L’expert estime que le marché des cryptos va subir un effet de couteau qui tombe.

Dans ce contexte, les investisseurs, poursuit-il, doivent encore attendre avant de se repositionner sur un autre actif. En fait, ils doivent attendre encore pour être sûrs que le BTC va réellement poursuivre sa tendance baissière.

Les traders attendent le bon moment pour acheter des BTC

D’un autre côté, il estime que le cours de la crypto pourrait atteindre les 20 000 dollars l’unité (19 253,00 euros). Cette diminution devrait alors pousser les traders à acheter des Bitcoins. ‘Il s’agit du prix d’achat à long terme attendu par 90% des traders », a assuré l’analyste.

Cours du Bitcoin : la chute va-t-elle se poursuivre ?

Il est clair que la tendance baissière du cours du Bitcoin devrait se poursuivre dans les prochains jours, surtout si l’on se fie aux propos de l’analyste financier dont nous parlions. Mais cela ne signifie pas que le BTC et les autres cryptos vont continuer de baisser.

L’éventuelle fin de la guerre en Ukraine – même si elle est peu probable pour le moment – pourrait débloquer la situation. D’un autre côté, les traders ne tarderont pas à saisir le bon moment pour se remettre à acheter des Bitcoins. Ils attendent juste que la crypto atteigne son prix d’achat à long terme. Ce n’est donc qu’une question de temps.

Comment fonctionne le cours du BTC ?

En fait, il faut savoir que le Bitcoin n’a pas de valeur officielle. Le prix à l’unité que nous connaissons résulte de la moyenne des cours enregistrés sur les plateformes d’échange de monnaies numériques.

C’est, en fait, la méthode de calcul appliquée par la célèbre plateforme CoinmarketCap. Notons, aussi, que la loi de l’offre et de la demande influence énormément le prix du Bitcoin, et c’est sans compter le contexte géopolitique et économique.