Tennis : Gaël Monfils perd face à Pablo Carreño-Busta



Après un succès majestueux face à Nikoloz Basilashvili, Gaël Monfils a affronté Pablo Carreño Busta. Une défaite décevante pour les fans du joueur français. Le tennisman au record du plus puissant coup droit n’a pas pu remporter la demi-finale.

Monfils rate de peu la victoire

Gaël Monfils aspire à un titre depuis Rotterdam en 2020. Mais le représentant du drapeau tricolore n’a pas réussi à faire le bonheur de ses fans et est reparti, désabusé, de l'Open de Metz. Pablo Carreno Busta s’est montré tenace, réussissant ainsi à se qualifier en finale. Grâce à un style de jeu de plus en plus solide, il a ébahi son public. Détenteur déjà de deux titres en 2021, l'espagnol ne s'est pas laissé impressionner par un adversaire de taille tel que Monfils.

Le match a été palpitant ! Le jeu du français Gaël Monfils a été inconstant, alternant agressivité et passivité. Il serait juste d'affirmer aussi que le joueur a manqué de chance et qu'il s'est montré maladroit par moments. Pablo Carreno Busta, quant à lui, a su faire preuve de détermination et n'a pas perdu son souffle. La constance du joueur sur l’ensemble de la partie (7-5, 7-6), révèle des capacités et un talent certains. Malgré un début de partie honorable, Monfils a vu son adversaire s’imposer et lui faire perdre le contrôle du jeu.

Pourtat, le français était donné comme favori en breakant rapidement pour 3-0 et même 4-1. Pablo Carreno Busta, le 16e mondial ne s’est pas laissé impressionner par le côté offensif de Monfils. Il a su rebondir et a pris deux fois le service de Monfils. Il a ainsi remporté la première manche (7-5). Pablo Carreno Busta a aussi profité avec justesse de la passivité du français lors du premier set. Celui-ci n’a malheureusement pas entretenu son style de jeu habituel. Les fans n’ont pas pu profiter des coups « acrobatiques » (coups sautés et plongeons) qui ont fait sa réputation.

Lors de la deuxième manche, Monfils et Pablo Carreno Busta se sont montrés coriaces et n’ont pas cédé la moindre balle de break.

Le français n’a pas cessé de rater des occasions. Prenant les devants au début du match, il n’a tout de même pas réussi à continuer sur sa lancée. En effet, bien que Monfils se soit procuré quatre balles de set, Carreno Busta s’est montré invincible et l'a empêché de remporter le jeu. Deux balles ont suffi à l’espagnol pour remporter la partie et espérer ainsi un troisième titre, après Hambourg et Marbella.

Nous étions donc loin de Monfils et sa légendaire efficacité en service et en retour de service. Son bilan positif de 5 à 3 face à Andy Roddick semble un souvenir très lointain. Les amateurs de Tennis n’ont pas eu le plaisir de regarder les fameuses prouesses du joueur et sa capacité à terminer un match sans encaisser un seul ace.

Qui est Gaël Monfils ?

La défaite de Monfils en a déçu plus d'un. Fait compréhensible, puisque le français a une carrière impressionnante. Né d’un père Guadeloupéen et d'une mère Martiniquaise, le français a remporté son premier trophée dès son jeune âge. En effet, il est devenu champion de France des 15/16 ans en 2002. Il remporte en 2004 trois trophées: champion du monde junior en 2004, l’Open d’Australie à Roland-Garros puis à Wimbledon (Petit Chelem).

Le grand public le connaît en novembre 2004 grâce au Masters Series de Paris Bercy. Ses grands coups droits, un revers à deux mains et un impressionnant service ayant dépassé les 220 km/h, éblouissent les fans du tennis. Jouant avec ses tripes, il bat Novak Djokovic au Tournoi Future de Bergame 6-4, 6-7, 6-2. Il multiplie les prouesses et impressionne avec son caractère atypique. Gaël Monfils séduit également par sa souplesse, sa vitesse et sa maîtrise des glissades sur toutes les surfaces de jeu. Son excellente couverture du terrain en fait, selon plusieurs observateurs et joueurs, l'un des meilleurs athlètes du circuit actuel.