Il ne fait plus de doute qu'utiliser une voiture, c'est polluer la nature. Même si ce moyen de transport est devenu indispensable, il n'est pas plus important que la nature. Certaines personnes l'ont compris, et ont décidé d'instituer un système de vélos disponibles en libre-service. Vélib' : le geste écolo va-t-il prendre le pas sur la voiture ? Découvrons si cela est possible !

Qu'est-ce que Vélib' ?

Vélib' est un service de partage de vélo et de bicyclette. Institué en 2007 en Europe, il a très tôt pris la forme d'un mouvement mieux, d'un syndicat. Vélib' est ainsi présent à Paris, mais aussi dans plusieurs autres villes européennes, notamment celles membres de Vélib' Métropole et du syndicat Autolib'. Le mouvement s'inscrit dans une logique de "mobilité partagée, et fut lancé pour la toute première fois par la Mairie de Paris. Le projet a été, en effet, mis en place par Bertrand Delanoë. Même si cette idée reste originale en France, elle a tout de même été inspirée des habitudes écologiques des pays comme la Norvège, les Pays-Bas ou le Danemark.

Dans un premier temps, Vélib' a fait fureur uniquement dans la ville de Paris, pas au-delà. En 2009, le projet a été élargi à la petite couronne, dans 30 de ses communes plus précisément. On assistera par la suite à 20 000 vélos ou bicyclettes mises en circulation, et à 300 000 abonnés au Vélib' chaque année. Actuellement, on estime à 324 millions, le nombre de locations Vélib' depuis le lancement du mouvement. La moyenne journalière en 2019 était de 70 000 locations.

Le fonctionnement et les avantages de Vélib'

Emprunter un vélo pour un trajet, au lieu de prendre sa voiture : c'est tout l'esprit du Vélib'.

Fonctionnement de Vélib'

Il est possible d'emprunter un Vélib' pour un court trajet. Tout comme on peut en emprunter pour toute une journée ou pour une semaine. L'option de l'abonnement annuel est également proposée. Si vous ne comptez pas vous abonner, il vous suffira de vous rendre dans l'un ou l'autre des points Vélib' de votre ville, de vous identifier avec votre carte de paiement, et de faire le retrait du vélo. Le jargon utilisé pour illustrer le fait de se rendre à un point et "aller à la borne".

Au cas où la durée de votre trajet serait inférieure à 30 minutes, vous n'avez aucune obligation envers Vélib'. Dans le cas contraire, vous devrez déposer le vélo emprunté à une autre borne Vélib', puis en reprendre un autre, afin de ne pas payer un supplément. Pour vous informer des bornes Vélib' disponibles, un plan des stations Vélib' a été conçu.

Les avantages de Vélib'

Sans conteste, ils sont très nombreux :

  • l'avantage écologique : c'est le plus important dans l'usage des Vélib'. Le Vélib' est un moyen de transport entièrement écologique. Il ne pollue pas l'environnement comme les voitures, les motos, les métros et les RER. Le Vélib' ne dégrade pas non plus l'atmosphère ;
  • l'avantage sanitaire : s'asseoir des heures au volant de sa voiture peut occasionner des crampes, des douleurs lombaires et dorsales. Faire du vélo au contraire, équivaut à une activité physique. L'organisme est par conséquent maintenu en bonne santé ;
  • l'avantage économique : le prix du trajet avec un Vélib' est le même que celui du ticket d'un métro. Il n'y a pas de frais stationnement, et l'abonnement mensuel revient encore moins cher. À long term également, le Vélib' prévient les risques cardio-vasculaires, les dépenses faites par la Sécurité Sociale, et l'obésité ;
  • l'avantage du gain de temps : les embouteillages sont évités avec un Vélib' et sur un Vélib', vous avancez plus vite qu'en voiture, les heures de grande affluence ;
  • l'avantage de l'autonomie : un Vélib' fonctionne à plein temps. Vous êtes désormais libre de vos mouvements, et n'avez donc plus à vous encombrer avec les horaires de bus ou de métro.

Le Vélib' prendra-t-il le pas sur la voiture ?

L'impact que pourrait avoir les Vélib' sur l'environnement n'est plus à prouver. Les effets des gaz d'échappement sur l'atmosphère inquiètent de plus en plus, et les Vélib' sont un bon moyen de les réduire. Cependant, la réalité semble tout autre.

D'abord, tout le monde n'adhère pas au mouvement. En témoignent les actes de vandalisme touts azimuts constatés sur les Vélib'. Contrairement à la voiture qui d'ailleurs, peut transporter plusieurs personnes à la fois.

Ensuite, les risques d'accidents en voiture sont moindres, comparés à ceux en Vélib' ou en vélo.

Enfin, la situation des stations Vélib' pleines ou vides se pose à tout instant. Vous voulez emprunter un Vélib', la station est vide. Vous comptez le déposer à la borne, celle-ci est déjà pleine. Ce qui n'est bien évidemment pas le cas pour les personnes qui possèdent leur voiture. Ils peuvent la garer où ils veulent et quand ils veulent, dans le respect du Code de la route.

Par conséquent, le Vélib' est certes un geste digne d'être salué et accompagné ; mais il ne prendra pas le pas sur la voiture.

Article similaire