Lorsqu’on parle d’éditeurs de logiciels, les marques Microsoft, IBM ou encore Oracle sont les premières auxquelles l’on pense. Ces derniers ont su, tout au long des années, se démarquer des autres et s’imposer comme des références dans leur domaine. Réalisant les meilleurs chiffres d’affaires, ils font naturellement partie des meilleurs éditeurs de logiciels. Toutefois, d'autres marques se sont également fait une bonne place sur le marché.

Microsoft

Avec un chiffre d’affaires largement supérieur à celui de ses concurrents, Microsoft fait assurément partie des meilleurs éditeurs de logiciels du moment. Ses revenus sont estimés à 32 686 millions d’euros pour l’année 2019. Cette marque s’est en effet imposée sur son marché et est aujourd’hui la première vers laquelle se tournent les utilisateurs en ce qui concerne les logiciels. Microsoft est facile à télécharger et possède une très bonne visibilité grâce aux différentes offres qu’il propose comme Office ou encore Windows.

IBM

Le chiffre d’affaires de l’éditeur de logiciel IBM en 2019 est de 14 429 millions d’euros. Entre innovation et acquisition d’autres éditeurs de logiciels comme Red Hat ou encore DemandTec, le challenger de Microsoft ne lésine pas sur les moyens pour conserver une bonne position dans son milieu. L’objectif de cette marque n’est évidemment pas de demeurer un challenger, mais de prendre la tête des meilleurs éditeurs de logiciels à travers le monde. Vous pouvez le télécharger ici.

Oracle

Nous retrouvons en troisième position des meilleurs éditeurs de logiciels du moment, la société Oracle. Avec un chiffre d’affaires assez proche de celui d’IBM (13 854 millions d’euros), ce dernier n’est pas loin d’occuper la deuxième place du classement des premiers éditeurs. Ce géant américain possède une place assez privilégiée dans son secteur en tant qu’éditeurs de logiciels, d’opérateur de Cloud, mais aussi de constructeur de matériels. Le moins que l’on puisse affirmer est qu’il assure un réel contrôle de la totalité de sa chaîne. Obtenez Oracle sans plus tarder !

SAP

L’éditeur de logiciels allemand SAP tire également son épingle du jeu en réalisant en 2019 un chiffre d’affaires estimé à 8 111 millions d’euros. Il est le premier dans le classement des premiers éditeurs à ne pas être d'origine américaine. Pour rester compétitif et dominer le classement, il ne cesse de développer de nouvelles idées et d’améliorer ses services. Il met un point d’honneur à s’entourer de la meilleure équipe pour atteindre ses objectifs. Téléchargez-le.

EMC

Nous retrouvons tout juste derrière SAP, l’éditeur de logiciel EMC. Pour se faire une place dans le domaine, il a dû passer par de nombreuses opérations de croissance externe. Il a assez vite procédé à un bon nombre d’acquisitions comme ceux des logiciels de gestion de stockage et de contenu Softwore, CrosStor ou encore Avalon. L’objectif de cet éditeur est qu’une bonne partie de son chiffre d’affaires résulte des logiciels. En 2019, ce chiffre a été de 4 244 millions d’euros. Le téléchargement de EMC est rapide et son utilisateur est facile.

Symantec

Symantec est un éditeur de logiciels de sécurité dont le chiffre d’affaires s’est évalué l’année dernière à 3 969 millions d’euros. Pour s’imposer dans l’édition des logiciels, cette entreprise s’est scindée en deux sociétés indépendantes il y a quelques années. L’une d’entre elles est consacrée aux logiciels (cliquez ici), ce qui a permis une spécialisation dans le domaine. L’objectif de cette entreprise est de rattraper le retard accumulé au fil des années dans le secteur des logiciels et d’occuper une bonne position dans le domaine.

Article similaire