Beaucoup de personnes ont rêvé de la possibilité de vivre dans l'espace, et il semble que ce jour pourrait arriver plus tôt que prévu. Selon l'Architectural Digest, la NASA s'est associée à la start-up Axiom Space en janvier dernier pour créer des modules commerciaux vivables pour les professionnels et les particuliers, et en a créé au moins un pour s'amarrer à la Station spatiale internationale (ISS) d'ici 2024. Ce qui aboutit, à la première station commerciale de la NASA.

Axiom Space a obtenu l'accès au port avancé du Nœud 2 de l'ISS, selon une déclaration de la société en janvier dernier. La station spatiale commerciale a le potentiel de remplacer entièrement l'ISS.

Des commodités de luxe

Le nouveau module est conçu par le designer français Philippe Starck, bien connu pour ses conceptions éclectiques. Starck a publié des photos de l'intérieur de la structure sur son site web, qui est doté de grandes fenêtres (parfaites pour une vue imprenable sur la Terre), d'écrans tactiles, de WiFi à haut débit et de lumières LED, ainsi que de murs et des poignets pour mains rembourrés qui seront certainement utiles en apesanteur, selon l'Architectural Digest.

"Une station spatiale est régie par une loi fondamentale : l'apesanteur. Contrairement aux contraintes de la vie terrestre, la vie dans l'espace est une liberté multidirectionnelle. Ma vision est de créer un œuf confortable, convivial, où les murs sont si doux et en harmonie avec les valeurs des mouvements du corps humain en apesanteur", a déclaré M. Starck dans une déclaration sur son site web.

Cette dématérialisation sera une première approche de l'infini. Le “voyageur” devrait sentir physiquement et mentalement son action de flotter dans l'univers. C'est donc un peu comme être dans un utérus (pour ainsi dire) mais dans l'espace.

Un voyage dans l'espace à quel prix ?

Selon l'Architectural Digest, le module accueillera des astronautes nationaux qui ne font pas partie de l'ISS, et éventuellement des explorateurs non professionnels. Toutes les missions seront menées par des astronautes professionnels. Des examens physiques et une formation sont nécessaires avant que toute personne (professionnelle ou non) ne soit autorisée à partir en mission.

Le coût d'une telle mission de 10 jours vers le nouveau module (lorsqu'il sera opérationnel) s'élèvera potentiellement à 35 000 dollars, selon le Daily Mail. Ce qui, si l'on considère que les autres offres de prix pour d'autres entreprises déterminées à faire du tourisme spatial (Virgin Galactic, Space X, Blue Origin, pour n'en citer que quelques-unes) se situent aux alentours de 250 000 dollars, pourrait être une bonne affaire.

Lorsque le programme touristique de la NASA pour l'ISS a été annoncé pour la première fois, il a révélé que les astronautes privés pourront passer jusqu'à 30 jours sur la station, et que deux touristes seront autorisés à bord à tout moment. En termes de coûts, les visiteurs devront payer 11 250 dollars par jour pour l'utilisation des équipements de vie et des toilettes, plus 22 500 dollars supplémentaires par jour pour la nourriture, l'air et les fournitures médicales. Ils devront également payer le voyage, vraisemblablement très cher, pour s'y rendre.

Des vols bientôt disponibles ?

"Le travail d'Axiom pour développer une destination commerciale dans l'espace est une étape cruciale pour la NASA afin de répondre à ses besoins à long terme en matière de formation des astronautes, de recherche scientifique et de démonstrations technologiques", a déclaré l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine dans un communiqué en janvier.

Selon Business Insider, l'ISS sera mise à la retraite dans les dix prochaines années, mais la station Axiom fonctionnera ensuite de manière indépendante, en disposant notamment d'un laboratoire de recherche. Alors que le module devrait être achevé en 2024, Axiom Space a également annoncé récemment des plans pour une mission vers l'ISS pour trois citoyens privés et un équipage professionnel dans la seconde moitié de 2021.

Il sera suivi en 2025 d'un module d'habitation et, en 2026, d'un module de recherche et de fabrication, tous deux rattachés à ce module initial. À terme, ce "segment Axiom" de la station se détachera lorsque l'ISS sera retirée et, avec l'ajout d'un module électrique et thermique, deviendra une station spatiale à vol libre.

"Ce vol historique marquera un tournant dans la marche vers un accès universel et systématique à l'espace", a déclaré Michael Suffredini, PDG d'Axiom, dans un communiqué de la société. "Ce ne sera que la première des nombreuses missions à destination de l'ISS à être entièrement équipée et gérée par Axiom Space : une première pour une entité commerciale".

Un petit pas pour Axiom, un pas de géant pour une société humaine réelle dans l'espace.

Article similaire