Fondé en 2000 par Tristan Colombet en Auvergne, Prizee était une application mobile et un ancien site Web français appartenant à la catégorie ''jeux en ligne primés''. C'était donc un système de jeu en flash qui rapportait de la monnaie virtuelle échangeable à son tour à des cadeaux pour ses joueurs. Il a étendu ses tentacules en diversifiant ses activités avec notamment des magazines pour enfants et l'ouverture d'un restaurant.

Le site va compter en 2012 10 millions de visiteurs uniquement par mois pour un nombre égal à 2 millions de comptes actifs. Prizee cessera cependant ses activités en juillet 2019 suscitant des interrogations sur les raisons de sa fermeture. Qu'est-ce ce qui a bien pu causer une telle décision ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir à travers cet article.

Les grosses erreurs stratégiques de ses dirigeants

En 2009, Prizee connaît de sérieuses difficultés financières qui contraint la société a licencié la moitié de son personnel. Considéré pourtant comme un bon exemple de réussite du Web à la française, Prizee à perdre en visibilité avec une baisse d'activité qui sera enregistrée à partir de 2007.

Tristan Colombet, fondateur et P.-D.G. du site reconnaissent que la recherche d'une diversification de leurs activités sur la licence de Prizee n'avait pas été un bon choix. En effet, Le site s'était lancé sur des activités qui n'étaient pas du tout dans leur cœur de métier comme la restauration et l'édition de livres pour enfants. Ce qui avait eu pour conséquence, de les détourner de leur activité principale à savoir la création de jeux primés. Une autre raison évoquée est aussi le retard accusé dans la mise en œuvre d'un projet qui devait être une V2 de Prizee. Après avoir mobilisé toutes leurs ressources techniques et de développement sur ce nouveau produit, ce dernier connaîtra un échec cuisant lors de sa sortie en 2009 car ne répondant pas aux attentes initiales des joueurs. Entre-temps, l'abandon de l'ancien site va entraîner une diminution du nombre de joueurs entre 2007 et 2009. L'idée donc de sortir de leur activité initiale à savoir la création de jeux primés a été donc une bien idée.

La période économique difficile qui s'ensuivra

Après avoir traversé cette rude épreuve, la société décide de revenir à ses objectifs initiaux en se concentrant sur la production de jeux en flash pour site Web. Malgré cela, le site persiste à rencontrer des difficultés financières et sera racheté par le groupe Digital Virgo. Son fondateur quittera la société en décembre 2019 et la direction est dès lors assurée par Mathieu Fontenay.

Le site ne parvient malheureusement plus à faire un bon chiffre d'affaires. L'année 2014 sera une véritable catastrophe sur le plan financier. En effet, en 2012, la société avait réussi à faire un chiffre d'affaires de plus de 184 000 euros mais en 2015 la société allait réaliser à nouveau une perte. Ce qui ne fera qu'empirer en 2014.

C'est ainsi que la fermeture du site de Clermont-Ferrand sera annoncée au mois de novembre 2014 pour le mois de mars 2015. En novembre 2018, le site ferme sa version Web et n'est désormais accessible que sur les téléphones mobiles. Prizee mettra définitivement la clé sous la porte en 2019. La direction de Digital Virgo annonce en effet la tenue d'un plan de sauvegarde de l'emploi, ceci suite à la fermeture de ces deux sites (Clermont-Ferrand et Puy-de-Dôme). La direction indique vouloir éviter des licenciements économiques en proposant 22 postes de reclassement sur ses deux sites dont l'un à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et l'autre à Lyon (Rhône), mais aussi 48 dans ses filiales à l'étranger et 10 autres postes au sein du groupe en France.

Les raisons seraient une année 2014 difficile, une chute de la rentabilité et un chiffre d’affaires en forte baisse. Une autre raison est également mise en cause il s'agit de la loi Hamon de mars dernier qui avait fortement restreint l'activité des éditeurs de jeux et concours primés sur internet à la suite de la modification du Code de la Consommation. En effet cette loi est venue apporter certaines règles concernant les pratiques commerciales tel que celles de type jeux et concours. L'effet principal de la loi Hamon et donc de restreindre les jeux reposant sur le savoir-faire du joueur or l'activité principale de Prizee était, rappelons-le, la création de jeux en flash.

Les raisons qui expliquent la fermeture de Prizee peuvent donc se résumer à des difficultés financières rencontrées depuis 2007. C'est qui est une fâcheuse nouvelle pour ses amateurs à qui il manquera sans doute.

Article similaire