Internet ! Cette fabuleuse invention qui est l’interconnexion entre différents réseaux informatiques pose un problème, celui de la sécurité. En effet, internet n’est pas un lieu très sûr en ce qui concerne la protection des données. Et comme à chaque problème il y a une solution, les pare-feu sont nés afin d’offrir aux utilisateurs d’internet plus de sécurité. Aujourd’hui, allons à la découverte de PeerBlock, un pare-feu gratuit et open-source.

Qu’est-ce que PeerBlock ?

PeerBlock est une nouvelle version du populaire PeerGuardian2, dont il conserve les fonctionnalités d’origine, en plus d’inclure des correctifs de problèmes que posaient PeerGuardian 2. C’est tout simplement un pare-feu open-source que beaucoup utilisent lorsqu’ils téléchargent des fichiers au format torrents. Le principal argument de PeerBlock est le fait qu’il soit capable de bloquer les adresses IP. Ainsi, il est possible de bloquer à peu près toutes les adresses IP à caractère malveillant ou espion comme les adresses IP des agences de surveillance gouvernementale, des agences de surveillance des droits d’auteur et des torrents, etc. L’idée, c’est de bloquer toutes les connexions indésirables afin de protéger votre trafic torrentiel.

Comment fonctionne PeerBlock ?

PeerBlock étant un pare-feu, voyons d’abord comment fonctionne un pare-feu.

Le pare-feu.

Toute personne qui se connecte à internet s’expose au risque de se faire pirater ses données. Un pare-feu (firewall en anglais), est un logiciel qui permet de protéger son ou ses ordinateurs, et ses données d’une possible intrusion venant de personne mal intentionnée. Le pare-feu agit comme un filtre. Il permet de filtrer les paquets de données échangés avec le réseau, avec au minimum une interface pour le réseau (d’ordinateur) à protéger, et une interface pour le réseau externe. Il contient un ensemble de règles prédéfinies permettant soit d’autoriser la connexion (allow), soit de bloquer la connexion (deny), ou encore de rejeter la demande de connexion sans avertir l’émetteur (drop). C’est grâce à ces règles prédéfinies que le pare-feu est en mesure de faire un filtrage qui lui aussi dépend de la politique de sécurité. Cette politique de sécurité peut être soit d’autoriser uniquement les communications ayant été explicitement autorisées, soit d’empêcher les échanges qui ont été explicitement interdits. La technique des pirates informatique consistant essentiellement à envoyer des paquets de données à la recherche de faille de sécurité dans un ordinateur, sans pare-feu pour filtrer ces paquets de données, nos données s’en trouveraient vite menacés.

PeerBlock.

Avec PeerBlock, l’utilisateur peut mieux définir sa politique de sécurité. Il est alors en mesure de dresser une liste de sites, d’adresses IP ainsi que d’applications qu’il juge indésirables et/ou nuisibles. Ainsi, PeerBlock analyse votre connexion internet et va bloquer automatiquement tous logiciels/programme potentiellement nuisible à vos données. Bien plus qu’un simple pare-feu, PeerBlock permet également de protéger le système d’exploitation de l’ordinateur, contre les logiciels espions, connus pour infiltrer le système de manière incognito. En outre, dans le but de prévenir toute infection PeerBlock peut aussi servir à protéger les ordinateurs du même réseau. Ceci, en filtrant les différents échanges entre les ordinateurs du réseau, explicitement autorisés à se connecter. Il dispose bien évidemment d’une base de données virale, régulièrement mise à jour afin de protéger efficacement vos données contre toutes menaces éventuelles. PeerBlock est un véritable (petit) bouclier.

Comment installer et configurer PeerBlock ?

L’installation du logiciel est simple. Il suffit de lancer le programme (de préférence téléchargée sur un site de confiance), d’appuyer « Next » plusieurs fois avant de cocher la case « Start PeerBlock on system startup » au niveau de l’écran « Setup PeerBlock », puis d’installer.

Place maintenant à la configuration. Une fois le programme installé et lancé, voici comment configurer :

  • Cliquez « Suivant » lorsque l’assistant apparaît.
  • Cochez la case P2P correspondant aux organismes d’anti-téléchargement comme Hadopi, la case « Spyware » pour se protéger des logiciels malveillants, la case « AlwaysAllow HTTP » afin d’éviter que certains sites ne soient bloqués, puis cliquez sur « Suivant ».
  • Cochez la case « Every day » de sorte à ce que PeerBlock vérifie automatiquement chaque jour les nouvelles mises à jour, puis cliquez de nouveau sur « Suivant ».
  • PeerBlock est désormais configuré. Appuyer sur « Terminer ».

La configuration terminée, PeerBlock s’affichera près de la barre de tâche, dans la zone des notifications.

Quelles sont les limites de PeerBlock ?

PeerBlock est un logiciel de protection qui en théorie est plutôt efficace. Essentiellement, c’est un pare-feu. Et comme tout pare-feu, il a ses limites. Au nombre de ses limites, on peut citer :

1. PeerBlock bloque également les pairs, rendant les téléchargements plus lents.

2. PeerBlock ne peut bloquer toutes les adresses IP de type malveillant.

3. PeerBlock ne crypte pas vos données.

4. PeerBlock ne cache pas votre adresse IP.

Conclusion.

PeerBlock est une ingénieuse solution informatique au problème de protection de données sur internet. Gratuit et open-source, elle offre nombreux avantages d’utilisation. Elle n’est toutefois pas complète et manque encore d’atout pour rivaliser avec les VPN. Mais à défaut de rien, c’est une protection supplémentaire qu’il est intéressant d’envisager installer sur son ordinateur.

Article similaire