Carrefour dispose d’un site marchand sur lequel sont mis en vente les produits alimentaires en tout genre. Au cours de sa croissance, le cybermarché Ooshop de Carrefour a connu des hauts et des bas, notamment en raison du service de livraison à domicile. Découvrez les raisons du fiasco monumental d’Ooshop.

Présentation d’Ooshop

Conçu en 1999 par Promodès, Ooshop fut ensuite repris par Carrefour. À sa sortie, le cybermarché possédait au total 6 000 références, dont les glaces, la viande ou encore les surgelés. Il est aussi spécialisé dans la livraison des articles alimentaires. La livraison à domicile des premiers clients fut réalisée à l’année de création : 1 999. Les zones de livraisons comprenaient l’Ile-de-France et la région de Lyon. La zone s’est ensuite étendue à toute la France. Ce déploiement d’action a permis à Ooshop d’obtenir la première place comme distributeur offrant la livraison à domicile.

Pour acheter les articles alimentaires de Carrefour, les consommateurs doivent passer par la plateforme d’Ooshop. C’est la seule méthode qui permette aux clients de passer commande et d’être livrés à domicile. Pour les retraits de commande au magasin, le client doit faire appel à Carrefour Drive, un service affilié au site marchand Ooshop.

En avril 2018, le cybermarché change sa domination en « Carrefour livré chez vous ». Cette modification vise en premier à accroître la notoriété de l’enseigne, mais également à fournir un pied d’appui au plan de transformation du groupe Carrefour.

Les avantages d’Ooshop

La particularité du site est d’offrir à tout visiteur l’essentiel des informations sur le produit. En effet, chaque produit d’Ooshop possède des renseignements très détaillés (référence, ingrédients, utilisations du produit). Aussi, les produits sont-ils de bonnes qualités avec des coûts très abordables.

Une étude comparative fut faite sur les cybermarchés par le magazine linéaire. De l’étude, il ressort qu’Ooshop est un cybermarché pratiquant des prix relativement bas dans le secteur alimentaire.

Alors, qu’est-ce qui a valu le flop monumental au cybermarché Ooshop ?

La livraison à domicile : une option au coût élevé

Le cybermarché Ooshop propose des produits alimentaires à des coûts relativement bas. Cependant, le talon d’Achille de ce site marchand est le tarif de la livraison. En effet, la livraison est facturée en fonction du coût total de votre panier. Pour un panier dont le coût est entre 50 et 100 €, les frais de livraison sont de 8 €. De 100 à 150 €, il faut payer 5 € pour les frais de livraison. Passer la barre des 150 €, les frais de livraison sont gratuits.

Parmi les cybermarchés de France, Ooshop fait partie de ses sites dont le tarif de livraison est très élevé. En dehors de ce point, des centaines de consommateurs ayant utilisé le site Ooshop font état d’un service livraison défaillant : le manque de fluidité, un retard dans la réception des courses ou encore des messages laissés sans réponse. Ce manquement du service livraison de la marque lui a valu un grand flop.

La livraison alimentaire chez Ooshop présente un degré d’exigence des plus hauts. Réaliser les courses n’est plus un moment de plaisir, mais une tâche rude. Avec la livraison qui présente un tarif inconvenant en fonction de la commande, il est correct que le client aille vers un autre cybermarché. Afin de conserver ses clients et d’en attirer d’autres, Carrefour a mis en place un plan de transformation de la marque. Ce plan stratégique permettra de pallier les défaillances orchestrées par le service de livraison de l’ancien Ooshop.

Les perspectives 2022 de Carrefour pour le cybermarché Ooshop

Après quelques mois dans le silence, le nouveau PDG du groupe Carrefour dévoile en 2018 la stratégie de communication digitale de la marque.

En effet, la structure a pris la décision d’injecter au total 2,8 milliards d’euros dans une stratégie digitale et omnicanal. Cet investissement va servir à mettre en place le plan de transformation de la digitale du carrefour, mais également du cybermarché d’Ooshop qui n’a pas su prendre l’envol prévu. Le plan de transformation de Carrefour donnera des résultats probants à l’horizon de 2022. Que comprend l’enveloppe d’investissement ?

Il faut le dire, il s’agit d’un lot d’actions de communication digitale qui va servir à Ooshop, mais aussi à Carrefour. Cette avancée leur permet d’être un pionnier dans la vente en ligne des produits alimentaires en France. Le PDG de carrefour s’est fixé comme but un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros à l’orée 2022. De plus, il vise les 20 % de la part de marché sur toute la France.

C’est un véritable pas de géant que Carrefour souhaite mener dans l’univers du numérique. Il faudrait leur souhaiter bonne chance dans cette démarche des plus élogieuses. Le cybermarché Ooshop qui ne dispose pas d’une bonne réputation près du public met tout en œuvre pour reconquérir une clientèle déjà sceptique.

Article similaire