Thomas Pesquet : premier Français commandant de l’ISS



Lundi, 4 octobre 2021, Thomas Pesquet est devenu le premier astronaute français à prendre le commandement de la station spatiale internationale, ISS. Représentant de son pays là-haut, il va endosser ce rôle de commandant jusqu’à son retour sur Terre prévu en novembre. Il va succéder au Japonais Akihiko Hoshide.

Thomas Pesquet doit donc communiquer quotidiennement avec le sol et s’assurer de la bonne exécution des tâches par les astronautes de son équipe. De plus, il doit bien diriger les opérations en cas d’urgence ou d’imprévus. Une fonction qui est ainsi couplée à plusieurs responsabilités importantes.

La passation de la clé du véhicule spatial

Lors d’une cérémonie de passation retransmise sur le site de la NASA, l’astronaute de l’Agence spatiale européenne (ESA), Thomas Pesquet a pris la relève de son co-équipier japonais Akihiko Hoshide (JAXA). Ce dernier a remis la clé du véhicule spatial, un geste symbolique qui permet à l’astronaute français de devenir le responsable des six autres membres de l’équipe (trois Américains, deux Russes et un Japonais). Il endosse ce rôle jusqu’à la fin de sa mission en orbite, en novembre. Il est à mentionner que l’astronaute français est arrivé à bord de la station en avril pour entamer la deuxième mission (Alpha) de sa carrière.

Thomas Pesquet est aussi responsable de trois nouveaux membres de l’équipe qui se préparent pour décoller de Baïkonour, au Kazakhstan. Ces derniers viennent rejoindre la station pour y tourner le premier film de fiction en orbite.

« Je suis fier de représenter mon pays là-haut », a déclaré, Thomas Pesquet, 43 ans. Il a aussi affirmé : « Maintenant, c’est à mon tour d’essayer de faire un bon boulot pour garder la mission en sécurité, achever nos tâches opérationnelles et revenir vers ceux qu’on aime en bonne santé et heureux ».

Il convient de souligner qu’il est le 53ème astronaute à endosser ce rôle mais seulement, le quatrième Européen et le premier français.

Une nouvelle mission qui n’a pas qu'une dimension symbolique

Les tâches du commandant de l’ISS sont loin d’être similaires à celles du pilote d’un avion. En effet, la station spatiale internationale se trouve à 400 kilomètres au-dessus de la Terre. C’est depuis le sol que les manœuvres d’orientation et de pilotage sont effectuées. Thomas Pesquet doit suivre une certaine routine quotidienne. Il commencera ses journées en communiquant avec les directeurs de vol basés à Houston, Moscou, Munich et Tsukuba au Japon.

Lors de chaque réunion, les membres de l’équipe parlent du planning de la journée et de la répartition des tâches entre les astronautes. C’est au commandant de l’ISS de s’assurer de la bonne exécution des tâches et du bon fonctionnement de l’équipage. Il doit également veiller au bon déroulement des expériences scientifiques et des opérations de maintenance. Le commandant doit s’assurer impérativement qu’une bonne ambiance règne dans la station spatiale internationale. En effet, l'équipe comporte des astronautes de différentes nationalités et cultures.

Le commandant a toute autorité

Parce qu’il y a toujours des imprévus, le commandant a toute autorité pour faire le nécessaire quand les choses se passent mal. Dans ce cas, c’est à lui de sauver la situation et de prendre les mesures d’urgence sans attendre les instructions du sol. En effet, trois scénarios d’urgence sont prédéfinis : une dépressurisation, une détection d’atmosphère toxique ou un incendie.

Face à l’une de ces situations, le commandant de l’ISS doit sauver en priorité les vies des astronautes. Ces derniers peuvent se servir de la capsule Crew Dragon de Space X et un vaisseau russe Soyouz qui sont arrimés à l’ISS en permanence pour se mettre en sécurité face au moindre danger. Thomas Pesquet doit suivre un ordre bien précis lors de la prise des décisions d’urgence. Il a ainsi la responsabilité de sauver l’équipe, l’ISS puis la mission.