Quelles sont les spécificités de la suite de Fibonacci et pourquoi est-elle célèbre ?



La suite de Fibonacci a deux principales spécificités. Premièrement, chacun de ses termes, hormis les deux premiers, est égal à la somme des deux termes qui le précèdent. De même, le rapport de deux nombres consécutifs de cette suite est alternativement supérieur et inférieur au nombre d’or. La suite de Fibonacci est célèbre pour sa vérification dans la nature et son application dans plusieurs domaines. Elle s’applique ainsi à la géométrie, aux marchés financiers et à la musique. Découvrez-en davantage sur le sujet.

La suite de Fibonacci dans la finance

La suite de Fibonacci trouve d’abord son utilité dans la finance. Elle est en effet utilisée dans les marchés financiers comme le retracement de Fibonacci. Ce dernier est un outil qui donne des indications sur les supports et les résistances qui influencent l’évolution des prix. Ainsi, la suite de Fibonacci permet de faire des prédictions sur les mouvements boursiers à partir des ratios ou seuils. Pour obtenir ces derniers, il suffit de diviser un nombre de cette suite par le nombre suivant.

Tout comme dans les marchés financiers, la suite de Fibonacci est aussi utilisée dans les jeux de casino. Dans ce domaine, elle permet d’augmenter les chances de gagner aux jeux de la roulette. Pour ce faire, il suffit de suivre une méthode simple. Ainsi, pour désormais parier à la roulette, vous pouvez augmenter votre mise en suivant la suite de Fibonacci. Cela vous permet de rapidement rembourser vos gains.

La suite de Fibonacci dans la nature

En dehors de la finance, la suite de Fibonacci se retrouve aussi dans la nature. Elle peut ainsi s’observer dans les pétales des fleurs de :

  • marguerites,
  • cactus,
  • pommes de pin,
  • tournesol et
  • ananas entre autres.

Celles-ci sont souvent au nombre de 3, 5, 8, 13, 21, 34 ou 55, soit la suite de Fibonacci.

Les cyclones météorologiques, les coquilles de mollusques et les étoiles de mer quant à eux renvoient à la spirale logarithmique. Cette dernière est basée sur le nombre d’or qui est étroitement lié à la suite de Fibonacci. En effet, la spirale logarithmique s’inscrit dans un rectangle dont le rapport longueur/hauteur correspond au nombre d’or. Pour l’obtenir, il suffit de tracer des quarts de cercle dans chaque carré du rectangle.

La prépondérance de la suite de Fibonacci dans la nature s’explique en partie par l’efficacité des arrangements géométriques qu’elle produit. Elle favorise ainsi le processus de croissance des plantes et optimise le remplissage de l’espace. La suite de Fibonacci permet de ce fait d’obtenir des structures équilibrées et stables.

Par ailleurs, l’arrangement géométrique obtenu grâce à cette suite revêt aussi un aspect esthétique. Il contribue en effet à la beauté des fleurs en particulier et de la nature en général.

La suite de Fibonacci dans la musique

L’autre domaine dans lequel la suite de Fibonacci a été mise en évidence est la musique. Le groupe américain de rock progressif Tool est d’ailleurs l’un des précurseurs en la matière. Celui-ci a eu recours à la suite de Fibonacci pour son titre Lateralus. Dans ce dernier, le rythme et le nombre de syllabes des paroles ne sont pas aléatoires. Ils suivent en effet la suite de Fibonacci.

En dehors de ce groupe américain, il y a aussi le compositeur Bartok qui s’est servi du nombre d’or dans sa musique. Le dernier exemple en la matière nous vient de Debussy. L’analyse de son œuvre « Reflets dans l’eau » a par exemple révélé un lien avec le nombre d’or.

Il convient toutefois de préciser que ces compositeurs et musiciens n’ont jamais mentionné le nombre d’or dans leurs écrits. Cela peut donc laisser penser que ces résultats ont été obtenus de façon aléatoire. Seuls les acteurs pourront définitivement apporter davantage d’éclaircissements à ce sujet.