Les tests Covid resteront remboursés sans prescription pour les adultes vaccinés et les mineurs



Lors de son allocution du 12 juillet 2021, le président Emmanuel Macron avait annoncé que les tests de dépistage du covid deviendront payants à l’automne. À partir du 15 octobre, le PCR et le test antigénique ne seront plus pris en charge pour certains Français. Mais, ils continueront d'être remboursés uniquement en cas de prescription par un médecin. Il en sera de même pour les personnes vaccinées et les mineurs. Ces derniers bénéficient encore d’un test covid gratuit, sans prescription.

Remboursés pour les adultes vaccinés et les mineurs

Le dimanche 26 septembre, le premier ministre Jean Castex a annoncé la fin de la gratuité du dépistage du covid au 15 octobre. Celui-ci est toujours remboursé pour les adultes vaccinés, sans prescription. Alors que 72 % des Français sont désormais entièrement vaccinés. L'exécutif veut donc inciter les plus réticents à la vaccination. C’est pour cette raison que les PCR et les tests antigéniques seront sous prescription pour les adultes non vaccinés. Cependant, leur gratuité sera maintenue dans certaines situations, notamment pour des raisons médicales. Il en est de même pour les mineurs.

Pour un dépistage réalisé à l’étranger, la prise en charge par l’assurance maladie dépend essentiellement du pays dans lequel il est effectué. Donc si vous partez en voyage dans un État de l’Union européenne, de l'Espace économique européen ou en Suisse, n’oubliez pas de demander votre carte européenne d’assurance maladie CEAM. Elle vous permettra d’attester de vos droits et bénéficier d’une prise en charge de vos soins médicaux sur place.

Les tests sans prescription sont payants pour les non vaccinés

Pour les personnes non vaccinées, il existe deux cas de figure. Si vous présentez des symptômes de covid, il faudra consulter un médecin. Ce dernier va prescrire un PCR qui sera remboursé. En revanche, en l’absence d’une prescription médicale, le test sera payant et non remboursé. » Il n’est plus légitime de payer des tests confort à outrance aux frais des contribuables” a ajouté le premier ministre pour justifier cette mesure.

Par ailleurs, le prix du dépistage, n'est pas encore fixé. En France, le test est déjà payant pour les touristes étrangers depuis juillet 2021, sauf pour raison médicale. Pour avoir une idée globale, un test antigénique est facturé à 25 euros. Le dépistage PCR, quant à lui, est plus cher et coûte 43,89 euros.

Pour les mineurs, gratuité maintenue en milieu scolaire

Jean Castex a annoncé la gratuité des tests du covid pour les mineurs. Le ministre de l’Éducation a ajouté aussi que “les mineurs ont vocation à avoir le test gratuit en milieu scolaire”. En ce qui concerne les tests réalisés en laboratoire ou en pharmacie, la décision définitive n'a pas encore été prise. Pour l’heure, 64 % des mineurs entre 12 et 17 ans sont complètement vaccinés. Bien évidemment, cela n'est possible que suite à l'accord de l'un des deux titulaires de l'autorité parentale.

Inciter les gens à se faire vacciner

Alors que la France se prépare à une cinquième vague en automne, ces mesures sont censées inciter à la vaccination. Selon les données du ministère de la Santé, le 23 septembre, 71.6 % des Français ont terminé leur vaccination. Ainsi, 10 % des plus de 75 ans n’ont encore reçu aucune dose. Ce taux atteint 15 % chez les 30-49 ans et 29 % chez les 12-17 ans.

Le déremboursement des tests du covid a pour but d'alléger la facture de dépistage. En effet, le coût du dépistage en 2020 a atteint 2.2 milliards d’euros. Cette année, la France a prévu 4.9 milliards d'euros à cet effet. C'est pourquoi, il a été décidé de rendre les tests du covid payants pour les personnes non vaccinés. Cette mesure vise à encourager les Français hésitants à présenter un schéma vaccinal complet.