Le monde évolue et l’une des plus grandes évolutions du XXIe siècle aura sans doute été l’informatique. Aujourd’hui très important dans le monde actif, elle semble pourtant ne pas être accessible à tous. Et pour cause…

L’INFORMATIQUE EN 2020

Qui vit en 2020, à moins de vivre à la campagne (et encore) ne saurait vivre sans l’informatique. La raison principale, c’est qu’elle nous a grandement facilité la vie. En quelques mots, de façon basique, l’informatique c’est la science du traitement et l’organisation des informations avec des moyens électroniques.

Mieux encore, depuis quelques années, l’informatique ne s’est plus limitée à cette simple définition : aujourd’hui, elle permet également de transmettre l’information au monde. Elle permet donc aux uns et aux autres de rester connecter au monde et ses différentes actualités.

Il s’avère ainsi que de nos jours, plus rien ne fonctionne (correctement) sans l’informatique. À l’école, dans les bureaux, dans les magasins, les restaurants, tous en font usage. Et même dans le quotidien ménager, elle a su s’imposer. Imaginez-vous, il est possible aujourd’hui de manipuler nos appareils ménagers à distance : le climatiseur, le système d’alarme, les portes, les lumières etc.

Plus fort encore, certaines administrations gouvernementales, ont décidé de supprimer la paperasse pour les démarches clés. Tout sera donc dématérialisé, faisant en sorte que l’informatique soit encore plus nécessaire.

Nécessaire donc, mais est-elle accessible à tous ?

L’INFORMATIQUE, À LA PORTÉE DE TOUS ?

Avec tous ces petits bonheurs de l’informatique, les hommes et les femmes qui travaillent dans ce domaine ont voulu la rendre quasiment accessible à tous. Peu importe où vous êtes, vous pouvez avoir accès à l’informatique grâce à la « technologie au bout des doigts » : Smartphones, tablettes, ordinateurs portables, etc.

Néanmoins, il semble que cette grande avancée fulgurante de l’informatique et des nouvelles technologies les ont rendus si complexe qu’il a été trouvé préférable de les réunir autour du terme « numérique ». Une complexité qui a engendré une standardisation de certaines politiques dans le domaine des NTIC rendant le combat pour l’accessibilité au numérique à tous beaucoup plus compliqué.

Défi 1 : le réseau et le « cloud » (nuage en français)

De nos jours, l’usage efficace de l’informatique ou plus globalement du numérique nécessite le plus souvent un accès à internet. Car oui, une des fonctionnalités de l’informatique de nos jours c’est également de permettre de diffuser des informations, et d’en recevoir. Une limite alors évidente, car le matériel d’accès au réseau n’est souvent pas disponible ou à portée de prix, dépendant des régions.

Mais il y a un point également important qui nécessite l’accès au web : c’est le Cloud. C’est cette fonctionnalité qui vous permet de sauvegarder vos données, sans forcément passer par un support externe. Sans ce « nuage » donc, votre appareil est limité.

Défi 2 : le matériel adéquat

Bien sûr, la mondialisation demande à ce que, même les produits informatiques soient disponibles pour toutes les couches de la société. Nous voyons alors différentes catégories sur le marché, allant des haut de gamme au bas de gamme, mais également différentes marques.

Cette multiplicité divise alors la population d’utilisateurs. Car si internet est disponible, il faudrait un appareil adéquat.

De façon globale, les prérequis pour une machine accessible sont les suivants :

– 1Go de mémoire vive ;

– 6Go d’espace disque

– Tous types de processeur 1Ghz

– Carte graphique Nvidia ou datant de moins de 5 ans pour des effets visuels et permettre la gestion multi-écrans

– Carte son ou prise casque et micro sur l’ordinateur

– Plusieurs ports USB

Des configurations qui ne sont généralement pas respectées, limitant l’usage de la machine.

Côté logiciel, le minimum est un système entièrement libre, c’est-à-dire basé sur Debian GNU/Linux ou Trisquel GNU/Linux. Il est recommandé d’avoir la version la plus à jour possible, dans la branche stable, de tels systèmes.

Sur GNU/Linux, se trouvent les versions récentes et accessibles de Firefox (version 38 et supérieur), LibreOffice (version 4.2), Thunderbird (38 ou supérieur), Skype (3.0) et VLC.

Si vous préférez Windows, les exigences minimales seront différentes.

En gros, l’informatique est indispensable de nos jours. Elle vous permet d’améliorer considérablement votre gain et votre productivité. Et l’apport de la science informatique est si indéniable que sachez-vous que ses bases ont été jetées bien avant l’invention du premier ordinateur ? Les algorithmes (le secret derrière le fonctionnement de vos machines), par exemple, existent depuis des centaines de décennies. À l’an 800 avant Jésus-Christ, un livre entièrement écrit en sanskrit a été découvert.

Malgré ces avantages néanmoins, l’accessibilité à l’informatique pose aujourd’hui un véritable défi tant par ses enjeux que par sa complexité.

Article similaire