Les maisons en paille de plus en plus populaires

La tendance des maisons en paille a vraiment le vent en poupe depuis une quinzaine d'années. Ce matériau respectueux de l’environnement est de plus en plus apprécié dans la construction d’une maison écologique. Découvrons cela dans cet article.

 

Principe de ce mode d'écoconstruction

Pour construire une maison en paille, le choix du matériau est indispensable. Pour cela, les pailles de seigle, de blé et de triticale sont fortement utilisées. Étant disponibles uniquement à la fin de l'été, vous devez trouver un producteur en amont au début du chantier. Les bottes de paille servent au remplissage des murs extérieurs, intérieurs, des toitures, des combles et des cloisons.

Pour construire une maison en paille, il existe différentes méthodes. La plus ancienne et la plus simple, consiste à empiler les ballots de paille les uns contre les autres. Par la suite, on relie les bottes entre elles avec des morceaux de bambou ou de bois. Mais il est important de mentionner à ce stade que cette technique est réservée uniquement pour les petites surfaces. La technique la plus utilisée est celle de l’ossature du bois. Elle est créée avec le toit, dans le but de donner de la solidité à la maison en paille. Par la suite, les bottes rectangulaires, d’une profondeur de 36 à 46 cm, seront encastrées en colonnes entre des poteaux et des lignes. Concernant la finition, les murs peuvent être couverts de terre ou de chaux.

 

Un choix écologique, sain et résistant

Construire une maison en paille est simple et rapide. Sans aucune connaissance avancée en bâtiment, vous pouvez vous-même construire votre maison. Ce matériau ne dégage pas de fibres irritantes, ni de composés toxiques. Les risques d’allergie sont donc nuls par rapport à une construction classique.

D’autre part, la paille permet aux murs de respirer et d’assainir la maison. De même, ce matériau ne se décompose pas. Il assure donc une construction durable et pratique. La paille est aussi un excellent isolant thermique et phonique. En effet, l’utiliser pour construire votre maison permet de réduire considérablement la facture de chauffage. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la paille offre une bonne résistance au feu. En revanche, il faut que les bottes utilisées soient bien compactées.

 

Stéphanie Sauvee-Thomas, propriétaire d’une maison en paille

Cela fait 11 ans que Stéphanie Sauvee-Thomas habite une maison en paille à Beaussais. Complètement satisfaite de son choix, elle apprécie énormément le confort de sa maison écologique et les économies qu’elle lui procure.

“ En termes de chauffage, on consomme environ 150 euros de chauffage par an pour un confort très satisfaisant. Il fait plus de 20 degrés dans la maison et l'été aussi, c’est confortable. Lorsqu’il y a des canicules avec 40 degrés, à l'intérieur de la maison, ça ne dépasse pas 24°”, ajoute Stéphanie.

 

Types de structures des maisons en bottes de paille

Fondamentalement, il existe trois types de maison en bottes de paille :

  • Des maisons autoportantes : Ce système ancien utilise des murs faits de bottes de paille pour supporter le poids du toit. Elle permet la construction d’un seul étage. C’est aussi une technique simple et plus accessible pour l’auto-construction.

  • Des maisons à structure portante : En bois, en béton ou en acier, ce système supporte la toiture et les étages supérieurs. En effet, les bottes de paille se placent entre les piliers. Ils présentent ainsi la fonction structurale de conformer les murs. Un peu complexe, ce type nécessite l'intervention de professionnels. Cependant, les maisons offrent plus de flexibilité dans les formes.

  • Matrices de bottes de paille prises au mortier : Structurées en mortier, les balles de paille sont disposées en colonnes. Comme dans le cas des briques, cette méthode est peu utilisée.