Système permettant de naviguer de pages en pages en cliquant sur des liens dans un navigateur, le web est devenu l'un des instruments les plus prisés par la population mondiale. Le web met au centre de son existence, l'exercice des libertés d'expression et d'accès à ses services. Toutefois, au vu de son expansion dans le monde et son utilisation parfois dépravée, l'on se demande si le web n'est pas un espace de pleine liberté.

Le web, un espace ouvert à tous et où tout le monde peut s'exprimer

Encore appelé la toile, le web est devenu indispensable pour l'ensemble des populations du monde. En effet, L'utilisation du web ou de la toile permet d'avoir un accès à la connaissance, à la culture. En bref, le web permet de glaner un certain nombre d'informations sur des sujets divers.

L'utilisation de la toile est centrée davantage sur la liberté d'accès à ses services et la liberté d'expression.

Le principe de la liberté d'accès au web

Au vu des avantages avérés de ce système, la communauté internationale a donc consacré le principe de la liberté d'accès aux services de la toile. En effet, chaque utilisateur dispose de la faculté ou du droit d'accéder aux différents services du web. Cette liberté instaurée une obligation auprès des États qui se doivent de tout mettre en œuvre pour permettre à ses populations d'avoir un accès libre et en tout lieu aux services du Web.

Le principe de la liberté d'expression

Consacrée consécutivement par la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 (article 11) puis par la déclaration universelle des droits de l'homme (article 19), la liberté d'expression est un droit fondamental de l'homme. Ainsi, les notions de web, internet et autres ne sauront faire obstacle à l'application et au respect de cette liberté.

Ainsi dit, tout utilisateur web, après avoir accédé aux services de la toile, peut et dispose de la faculté de donner son avis ou de s'exprimer sur les sujets qu'il désire.

L'exercice des libertés doit être encadré pour éviter des dérapages. À cet effet, la jurisprudence a affirmé qu'Internet était un vecteur puissant de liberté d'expression, à l'origine de nombreux litiges.

La réglementation des libertés d'accès et d'expression sur la toile

L'utilisation du web n'a pas que des avantages. En effet, on note plusieurs dérapages issus de L'utilisation, raison pour laquelle les libertés doivent être régulées : la censure sur la toile.

Ainsi, comment faire pour censurer sur l toile ? On distingue plusieurs méthodes permettant d'assurer la régulation sur la toile.

Quelques méthodes de censure sur la toile

Plusieurs méthodes peuvent permettre de réglementer les libertés consacrées du web.

Il est possible de bloquer ou de filtrer les adresses IP ou du DNS (Domain Name System). En ce qui concerne l'adresse IP, elle est bloquée par le fournisseur d'accès à Internet lui-même. Il modifie le DNS pour changer les adresses IP à bloquer. Pour le DNS par contre, il consiste à rediriger les utilisateurs vers d'autres pages ou d'afficher des messages d'erreur comme résultat.

La censure peut également passer par l'intimidation des blogueurs ou la mise en place des sanctions à l'égard de ces derniers : emprisonnement, suppression ou blocage de certains sites récalcitrants.

Les mesures énumérées plus haut sont des mesures pratiquées en majorité en interne par les États, chacun selon son besoin.

Pratiquée en interne par les États ou par les organes externes, la censure vise plusieurs objectifs.

Les objectifs visés par ma censure ou la réglementation des libertés sur la toile

Si les censures peuvent être rangées dans plusieurs catégories (censure politique, censure religieuse, censure religieuse et censure commerciale) elle a tout de même des objectifs reconnus.

Le respect de vie privé. De plus en plus, les droits de la personne sont bafoués au prétexte de la jouissance de certaines libertés. Ainsi, l'on peut citer la publication des photos intimes de certaines personnes, la prolifération de propos non fondés sur des personnes… Dans l'optique de circonscrire ces dérapages, de nombreux États punissent ces infractions à la vie privée, d'une amende ou d'une peine d'emprisonnement.

Le respect de l'égalité de tous. Comme reconnu dans les textes des droits de l'homme, tous les êtres humains sont égaux quelle qu'en soit leur race, leur religion… Ainsi, toute forme de discrimination (religieuse, de race ou d'opinions) est punie d'une amende ou des peines d'emprisonnement qui varient en fonction des pays.

La censure vise également à protéger les États, plus sur leur stabilité et leur sécurité. À ce sujet, il s'agit de censurer tout propos dépassant les limites de l'acceptable. On fait notamment allusion aux propos ou actes faisant l'apologie du terrorisme ou inciter les populations d'un pays à la rébellion.

Ainsi, tous les utilisateurs des services de la toile, se livrant aux activités précitées, s'exposent à des sanctions. Ils doivent de ce fait jouir de leur liberté tout en respectant les limites ou les règles prévues à cet effet.

Article similaire