Qui est Phil Zimmermann ? Quel est son rôle dans la cryptomonnaie ?



Philip Zimmermann est un informaticien et cryptographe de nationalité américaine. Il est notamment connu pour avoir mis au point le célèbre Pretty Good Privacy. Il s’agit du logiciel de chiffrement de mail le plus répandu à une échelle globale.

PGP : une révolution

PGP est un programme qui a été développé par Zimmermann en 1991. Il l’a mis à la disposition du public, en plus de son code source, à travers un protocole FTP. Dans l’univers de la cryptographie, il s’agit du tout premier programme dont la clé est publique. Quelque temps après, PGP est devenu accessible sur une échelle globale. Toutefois, son créateur a affirmé qu’il n’avait pas contribué à sa mise en circulation en dehors des USA.

Sur la page Wikipédia présentant Phill Zimmermann, nous pouvons retrouver l’une de ses plus célèbres citations. « If privacy is outlawed, only outlaws will have privacy ». Il y souligne l’importance de protéger la vie privée des gens en garantissant des échanges sécurisés, afin que leurs informations personnelles ne puissent en aucun cas être utilisées à des fins douteuses.

L’importance de ce logiciel est telle que l’écrivain Simon Singh a évoqué le travail avant-gardiste de Zimmermann dans son livre Histoire des codes secrets. En effet, un chapitre complet traite l’impact du PGP sur l’informatique moderne.

Dark Mail Alliance : remédier aux lacunes de PGP

En octobre 2013, Zimmerman s’associe à Ladar Levison, la fondatrice de Lavabit pour un projet ambitieux. Aux côtés d’un groupe d’employés de sa compagnie de sécurité Silent Circle, ils œuvrent pour la mise au point d’un nouveau protocole pouvant remplacer PGP. Il serait capable d’assumer des fonctions dont PGP est incapable, comme chiffrer les métadonnées des e-mails.

Zimmermann : un parcours d’honneur

Philip Zimmermann a reçu de multiples distinctions. Ses réalisations pionnières lui ont valu plusieurs récompenses internationales. Il a été nommé parmi les 50 personnalités les plus influentes de la toile en 1995. Nous citerons également son titre de Héros de la Liberté attribué par le magazine américain Reason. Nous pouvons aussi mentionner sa nomination dans la liste du Top 50 des visionnaires du domaine technologique pendant les 5 dernières décennies par la publication mensuelle PC World.

Il a intégré le très convoité Internet Hall of Fame en sa qualité d’innovateur en 2012. Aussi, l’année 2018 a marqué une nouvelle consécration pour Zimmermann. Le 16 octobre, l’Association pour la sécurité des systèmes d’information a nommé ce génie du 2.0 dans son Hall of Fame.