Money management : mieux gérer son risque avec les cryptos



Si les performances exceptionnelles des Bitcoin, Ethereum, Litecoin et autres cryptomonnaies sont souvent mises en avant, il ne faut pas oublier que ces monnaies virtuelles comportent tout de même un risque. C’est d’ailleurs leur volatilité tellement séduisante pour bon nombre de traders, qui les rend tout aussi dangereuses pour les moins initiés. L'effet de levier peut hélas induire des pertes importantes, voire supérieures à l'investissement initial. Pour protéger votre capital, il est essentiel d'établir une stratégie cohérente de gestion des risques, le fameux money management. Sachez aussi que pour saisir les meilleures opportunités sur les marchés cryptos, vous pouvez vous faire assister par des plateformes de trading comme IG. com. Voici tout ce qu’il faut savoir pour ne plus perdre sur le forex, ou en tout cas mieux gérer votre risque sur le marché des cryptos.

 

Money management dans le trading de crypto

Vous souhaitez investir sur les marchés financiers ? Mais comment choisir la, ou les, cryptos parmi plusieurs milliers de valeurs ? Que vous soyez débutant ou expert, ce n’est pas toujours évident d’identifier les meilleures opportunités tout en veillant à protéger son capital. Sans une stratégie de trading claire, sachez que les résultats de votre portefeuille ne seront pas forcément à la hauteur de vos attentes.
Fort heureusement, vous pouvez compter sur le money management pour protéger vos fonds et optimiser vos performances de trading. Le money management, c’est la gestion du risque de votre trading crypto. C’est la méthode qui fait la différence entre un investisseur gagnant et un perdant. L’approche qui évite de ne compter que sur la chance du débutant ou de se rattraper à des éléments irrationnels sans aucune garantie.
Sans money management, il est (presque) impossible de gagner sur le long terme.

Les différents types de risques

Le risque fait partie intégrante du trading de crypto-monnaie. Il fait référence à la probabilité qu'un événement négatif, ou allant à l'encontre du résultat escompté, se produise. Il se traduit par des pertes. Mais avant de chercher à gérer son risque, il faut le connaître. Le monde du crypto trading est principalement exposé à des risques liés aux caractéristiques intrinsèques de ces devises 2.0.

La volatilité : l’essence même de la cryptomonnaie

Les cryptos ne s’appuient sur aucune devise stable (monnaie fiat, or…). Elles sont soumises à la loi de l’offre et de la demande, qui plus est sur un marché mondial en ligne sur lequel l’instantanéité est la règle. Leurs cours hors des bourses classiques sont donc susceptibles de faire des écarts importants à la hausse comme à la baisse. Compte tenu des volumes, ces variations peuvent atteindre des milliards de dollars. De plus, ces valeurs ne disposent pas de valeur nominale. On parle aussi de risque de marché. Ce risque totalement aléatoire doit rester en mémoire et accompagner chaque transaction.
Pour avoir une idée des fluctuations de valeurs, il suffit de suivre leurs cours sur des sites spécialisés ou sur les sites officiels de chacune des cryptos.

La vulnérabilité de ces électrons libres de la finance

La problématique est double. Les blockchains sont partout dans le Cloud et pratiquement incontrôlables. De plus, à ce jour, les crypto-monnaies ne sont régulées par aucune instance bancaire internationale.
Ces devises numériques ont donc le profil idéal pour faciliter les flux financiers des internautes les moins scrupuleux (blanchiment d’argent, financement du terrorisme…) et compte tenu des montants en jeu, attirer la convoitise des hackers. Sans loi spécifique, les investisseurs consciencieux auront donc beaucoup de difficultés à récupérer leurs avoirs en cas de souci. Qu’il s’agisse de piratage, d’arnaque (usurpation d’identité, vol de portefeuille électronique…) ou d’une erreur technique (bug informatique, coupure de réseau…), le risque de perte en capital est important.

Ce risque est aussi appelé risque de crédit. Pour rappel, en mars 2018, Binance avait subi un piratage qui avait entraîné des pertes pour un montant cumulé estimé alors à 42 millions de dollars !
On parle aussi de risque juridique puisque sans structure internationale pour légiférer, n’importe quel pays peut à tout moment décider d’interdire le trading de cryptos. À titre d’exemple, début 2018, la plateforme d’échange Bitconnect accusée d’être une chaîne de Ponzi avait été contrainte de cesser ses activités à l’initiative des États du Texas et de la Caroline du Nord.
Fort heureusement, depuis la crise financière de 2008, les traders particuliers américains sont mieux protégés. La Financial Conduct Authority (FCA) met en garde les nouveaux investisseurs contre les cryptos et autres produits financiers considérés comme à haut risque.

Seule protection pour les traders francophones, consulter la liste noire établie par l’Autorité des marchés financiers (AMF) dont la principale mission est la protection de l'épargne investie en produits financiers. Cette institution regroupe les sites et sociétés d’intermédiaires bannies du forex mais aussi les plateformes de trading ayant reçu une autorisation de proposer des prestations en ligne.

Les risques liés à l’humain

La technique n’est pas seule à pouvoir être mise en cause. Au-delà des blockchains, il y a aussi des humains… Le risque de liquidité fait référence à l’éventualité qu'un trader soit incapable de convertir l'intégralité de sa position en devises fiduciaires (USD, YEN, GBP).
On peut aussi noter un risque opérationnel lié à l’éventualité qu'un trader soit bloqué pour échanger, déposer ou même retirer de l'argent de son portefeuille crypto. À titre d’exemple, un trader dont le paper wallet a été endommagé ou perdu ne pourra plus honorer ses échanges.

Principales stratégies de gestion de risque des cryptomonnaies

Bien gérer son risque en cryptomonnaie, c'est aussi adopter les bonnes pratiques sur chaque trade. Gardez toujours à l’esprit qu’il suffit d'une erreur ou d’un moment d’inattention pour que votre capital s’évapore. En matière d’investissement, de bourse ou de trading, la vigilance reste toujours de mise. Tous les conseils de money management qui suivent sont d’autant plus importants pour un trader débutant. Ces quelques règles vous aideront à mieux gérer vos risques dans le trading de cryptos.

Bien s’informer

En théorie, on fait moins d’erreurs lorsque l’on est bien informé. Prenez soin de bien comprendre le fonctionnement des cryptos, la technologie des blockchains, les modes de stockage des monnaies virtuelles, les différents types de wallets… Le forex et le monde des cryptos ne doivent plus avoir de secrets pour vous. Avant de décider d’investir sur une devise électronique spécifique, il faut la connaître. Prenez aussi le temps de bien comprendre les mécanismes de l'effet de levier. De nombreuses formations gratuites sont proposées en ligne. Vous pouvez aussi vous informer sur les sites officiels des cryptos-devises. Si vous avez décidé de vous lancer, privilégiez les plus connues qui sont bien souvent plus fiables que les nouvelles. Et si vous hésitez toujours, choisissez l’incontournable Bitcoin. Le site Bitcoin propose une vue d'ensemble (en français) pour débuter ou aller plus loin. Particuliers, entreprises, développeurs y trouveront les réponses à toutes leurs interrogations.

De la même manière, informez-vous et vérifiez la légitimité des plateformes de courtage et autres intermédiaires auxquels vous pourrez avoir recours. Encore une fois, les débutants choisiront les plus connues (eToro, Binance, Crypto.com, Kraken…). Mais attention à nouveau, aucune de ces plateformes de crypto-monnaies ne garantit un risque 0 surtout sur les produits de type contrat pour différence (CFD), une forme populaire de trading. À titre d’exemple, le message en tête du site IG.com (qui annonce 313 000 clients) est parfaitement clair… « Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 73 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. » À bon entendeur, salut !

L'apprentissage du money management peut aussi se faire sur un compte démo avec des fonds virtuels. Les accès sont nombreux et gratuits. Le compte d’entraînement d’IG permet par exemple de s’entraîner avec 10 000 $ de fonds virtuels. Celui d’eToro met à votre disposition un compte intuitif avec 100 000 $ et celui d’XTB propose de tester de multiples instruments financiers de trading.

Diversifier vos cryptos

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier… la traduction en mode crypto de cette expression est « n’investissez pas tous vos fonds sur la même cryptomonnaie. »
Prenez bien soin de diversifier vos placements afin de limiter les risques en cas de souci sur la monnaie virtuelle sélectionnée. Investissez vos fonds sur plusieurs devises, sans pour autant vous éparpiller. Si vous n’avez pas encore vu passer l’information, Elon Musk, la référence en matière de crypto, n’en possède que trois dans son portefeuille, Bitcoin, Ethereum et dogecoin !

Mettre en place un plan de négociation

Pour maîtriser les risques, il faut savoir jusqu’où vous êtes prêt à aller. Pour ce faire, il est impératif de préparer un plan qui vous permettra de ne pas vous laisser emporter par le feu de l’action. Tout trader qui se respecte se doit d’élaborer un plan de trading. Ce plan vise à la fois à mieux gérer son risque et à améliorer ses méthodes de trading en vue que votre portefeuille devienne rentable.
La cryptomonnaie étant volatile et les échanges tellement rapides qu’il est impératif de se fixer des guides et des limites. D’une manière plus générale, n’investissez pas toutes vos économies en cryptomonnaies.
Un plan de négociation est personnalisé et doit inclure des points spécifiques à chaque trader (indicateurs d'entrée et de sortie, taille des positions, placements stop-loss…). Ce plan à plus ou moins long terme est aussi un support pour trader en toute « sérénité », si ce qualificatif peut s’appliquer à ce secteur où le stress est quotidien.

Une fois votre stratégie de trading mise en place, il faudra bien évidemment vous y tenir. Et c’est encore plus vrai pour un trade perdant. On peut comparer la situation aux joueurs de casinos ou aux accros aux machines à sous. Les pertes font partie intégrante du jeu mais le joueur doit se fixer des limites sous peine de tout perdre.

Autre parallèle que l’on peut faire, celui du skieur. En restant sur la piste il prend moins de risque qu’en faisant du hors-piste. Moins vous ferez de transactions « hors-piste » (hors plan de négociation), plus votre risque sera limité.
Seul devant son ordinateur, sans plan de négociation, il est très facile de perdre ses repères même pour un trader expérimenté. S'en tenir à sa stratégie est un aspect essentiel du money management.

Stop-loss ou ordre stop

Le money management s’appuie aussi sur des méthodes de réduction des risques de pertes importantes comme le fameux « stop-loss ». Il s’agit d’un ordre émis par l’investisseur, une limite de prix fixée par le trader, qui marque la clôture automatique de la transaction et ce, même si l’actif continue à évoluer.
Le stop loss (en français « arrêter la perte ») permet de limiter les pertes si l'évolution du cours ne va pas dans le sens défini par le plan de négociation. Il reste inchangé tant que le trader n’a pas passé l’ordre manuel de le modifier. Pour protéger son capital, un trader responsable devra aussi apprendre à le déplacer si sa situation financière change.

Ne jamais risquer plus de 5 % de votre capital par transaction

Ce conseil permet aussi de limiter les risques. En crypto, la limite est fixée à 5 % ou moins. Cette valeur protège le trader et lui garantit de ne pas surexposer l'intégralité de ses fonds sur une position précise ou en quelques minutes. La valeur en monnaie fiat est bien évidemment variable et va diminuer ou augmenter en fonction de la valeur totale de votre capital.
Il est même conseillé aux débutants de ne pas dépasser 1 à 2 % de leur capital dans une transaction donnée. Afin de gérer au mieux leurs risques, les experts qui négocient des actifs très volatils pourront aussi suivre cette règle.
En plus du risque par transaction, vous devez également prendre en compte le montant cumulé du risque sur l'ensemble de votre portefeuille. Pour minimiser le risque, votre capital total à risque doit être inférieur à 10 % de votre portefeuille. À titre d’exemple, si vous misez 1 % de votre portefeuille par transaction, vous ne pourrez pas trader sur plus de 10 positions en même temps.

Ne sur-tradez pas !

L’overtrading ou sur-trading est le fait de trader en voyant des opportunités partout. Le profil de l’overtrader est celui d’un investisseur ultra confiant qui se laisse entraîner dans trop d’investissements en même temps ou qui risque des montants disproportionnés à chaque transaction. Pour ne pas exposer votre portefeuille à un risque excessif, il faudra donc faire exactement le contraire. Soyez prudents et encore une fois, suivez votre plan de négociation. Une bonne planification en amont du capital pouvant être risqué, doublée d’une discipline à toute épreuve permettront d’éviter de « sur-négocier ».
Cette consigne est très importante pour les traders débutants qui se laissent plus facilement emporter par des négociations impulsives ou aller à la cupidité, appâtés par les promesses de gains.

N'investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre

En matière de Bourse ou de jeux d'argents basés sur la prédiction (paris sportifs…), la logique dit qu’il ne faut jamais investir de l’argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. Du fait de la volatilité des cryptos, cette philosophie est encore plus importante à respecter afin de ne pas risquer de se mettre dans une situation difficile. Avant de vous lancer, déterminez ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Cette valeur sera aussi à préciser dans votre plan.

Ne négligez pas le ratio rendement/risque ou risk reward

Investir sur le forex, c’est être conscient que vous pouvez perdre une partie de votre capital. Pour ne pas risquer de perdre trop, pensez à étudier en amont le ratio rendement/risque de chacun de vos investissements. Ce rapport vous permet de comparer votre espérance de gain à votre perte potentielle et de vous lancer en toute connaissance de cause.
Certaines plateformes spécialisées comme Broker-forex.fr proposent même un calculateur du ratio rendement/risque. Ces simulateurs, accessibles gratuitement en ligne, sont un outil pratique à ne pas négliger pour comprendre et maîtriser les risques de votre portefeuille. Pour ce faire, il suffit d’entrer les valeurs correspondantes dans les zones de saisies prévues à cet effet. Cours d’achat ou cours de vente, stop et objectif. Un bouton « Ratio » permet d’afficher directement le résultat.
Un bon money management doit aussi calculer le risque en monnaie fiat par rapport au capital disponible sur son compte.
Ces sites proposent aussi des conseils pour investir et des outils de trading intéressants dans le cadre de la mise en place d’une stratégie de money management. Comptes démo trading, Calendrier économique, Historique indicateurs, Indicateurs de tendances, Calcul de la valeur d'un pip, Convertisseur devises, Indice VIX de volatilité… les informations sont variées et accessibles même aux investisseurs particuliers.

Pour en savoir encore plus sur ce ratio, n’hésitez pas à suivre la formation trading gratuite proposée par IG. com sous forme d’une vidéo didactique.

Prêt à protéger votre portefeuille ou à investir à moindre risque ?

Avec l’apparition des courtiers 2.0 et des plateformes d’achat en ligne, l’accès au trading crypto s’est démocratisé. Hélas, la volatilité de ces valeurs numériques peut entraîner des pertes importantes. Comme vous avez pu le voir, il n’y a pas de stratégie de trading magique. En suivant les recommandations de money management vous pourrez par contre trader sans stress ou au moins mieux gérer le risque inévitablement associé aux cryptos. Bien gérer son risque, c'est avoir les bonnes tailles de positions, savoir placer et déplacer son stop-loss, tenir compte du rapport risque/rendement… c’est aussi savoir gérer ses émotions, son stress et avancer de manière organisée et planifiée. Pour dire court, afin de protéger votre capital, pas de trade sans money management !