Marché des crypto-monnaies : capitalisation boursière, quelle est sa santé fin 2021 ?



Les crypto-monnaies sont très prometteuses et la taille du marché ne cesse de croître. Encore faut-il, bien entendu, saisir les meilleures opportunités de trading, afin de sécuriser ses revenus et d’avoir une connaissance précise de son fonctionnement. Aujourd’hui et depuis 2020, les cryptomonnaies se portent bien, voire très bien, que l’on parle du Bitcoin, qui constitue la monnaie virtuelle la plus connue, ou des autres cryptos, à l’instar d’Ethereum, de Tezos (XTZ), de Cosmos (ATOM), ou encore de Stellar Lumens (XLM).

Des chiffres relatifs à la capitalisation boursière de la crypto-monnaie sont la preuve irréfutable de leur excellente santé. Il s’agit, aujourd’hui, d’un produit financier très convoité, avec la possibilité de réaliser des effets de levier intéressants grâce, notamment, aux CFD fournisseurs. Plus encore, il existe des plateformes qui apportent une aide inestimable aux investisseurs qui souhaitent acheter et fructifier leurs crypto-monnaies. On parle, notamment, d’ig.com.

Faut-il absolument investir dans les crypto-monnaies ? N’existe-t-il pas un risque de surchauffe de ce marché financier virtuel ? Dans tous les cas, certains analystes président une bulle spéculative comparable à celle qui a marqué la fin des années 2000 avec la crise des subprimes aux États-Unis. On vous dit tout dans cet article.

Crypto-monnaie : une capitalisation boursière record en novembre 2021

L’information s’est répandue comme une traînée de poudre : le 8 novembre 2021, la capitalisation boursière des cryptomonnaies a battu tous les records : plus de 3 000 milliards de dollars. L’annonce a été faite par la plateforme spécialisée Coingechko, à 2h15 du matin, sur son compte Twitter.

Plus étonnant encore : la vitesse à laquelle la valeur des monnaies virtuelles a augmenté. En avril 2021, la capitalisation boursière avait franchi le cap des 2000 milliards de dollars, ce qui était déjà un record absolu.

Plus tard, à la fin du mois de juillet 2021, une certaine baisse a été constatée. Le marché des cryptomonnaies s’était alors chiffré à 1250 milliards de dollars. Une reprise a eu lieu par la suite, ce qui a permis aux cryptos d’atteindre les 2600 milliards de dollars en octobre 2021.

Les raisons de la croissance du marché du Bitcoin et des crypto-monnaies

Derrière ces chiffres astronomiques, se cachent des cryptomonnaies qui ont tout simplement pulvérisé leur propre record. Il ne s’agit pas seulement du Bitcoin. On parle surtout d’Ethereum (EHT) et de Solana (SOL). Le cours de la première monnaie numérique sur le marché des crypto-monnaies a atteint les 4 760 dollars. Pour sa part, celui de SOL a atteint les 260 dollars.

Le Bitcoin : une crypto-monnaie indétrônable

D’autres crypto-monnaies ont enregistré de très bonnes performances. Il s’agit, notamment, de Terra Luna et d’Avax. D’une manière générale, le Top 10 des monnaies virtuelles a réalisé une croissance fulgurante à deux chiffres, ce qui a permis d’atteindre une capitalisation boursière exceptionnelle. Ainsi, la valeur des cryptos rivalise avec celle des géants de la Silicon Valley comme Facebook, Apple et Tesla.

Pour sa part, le Bitcoin demeure indétrônable dans le marché de la crypto. Il y a quelques semaines à peine, sa capitalisation boursière a dépassé la barre symbolique des 1000 milliards de dollars. Il représenterait, ainsi, le tiers de la capitalisation totale du marché de la crypto. Pour information, le cours des dernières heures du Bitcoin a atteint les 65 858 dollars – ndlr : à la date du 8 novembre 2021, à 21h44 –.

Marchés financiers et crypto-monnaies : la chute est-elle imminente ?

C’est un fait connu sur les marchés financiers : lorsqu’une valeur augmente exponentiellement, les risques de formation et, par la suite, d’éclatement d’une bulle spéculative sont élevés. La capitalisation boursière des cryptomonnaies est un signe de l’intérêt croissant des investisseurs pour un secteur en pleine expansion.

Certains États semblent vouloir miser sur les monnaies numériques, à l’exemple du Salvador et du Nigeria. On citera, également, le Brésil qui prépare un projet de loi autorisant le versement des salaires des travailleurs sous forme de Bitcoins.

Ces news et ces facteurs exogènes qui peuvent affecter les crypto-monnaies

Toutefois, les crypto-monnaies risquent d’être victimes de leur propre succès et la chute risque d’être fracassante à bien des égards. De plus en plus d’investisseurs craignent une sorte de krach qui se prolongerait sur plusieurs mois.

Plusieurs raisons peuvent expliquer leurs craintes. Tout d’abord, il y a la Commission américaine des affaires boursières (SEC) qui veut instaurer une meilleure réglementation du marché de la crypto. En Europe, la Suède vient d’interdire le minage des cryptomonnaies. Et pour cause : la consommation excessive en énergie du processus de minage. Le pays s’attaque ainsi à l’un des principaux inconvénients des monnaies virtuelles : l’impact écologique négatif.

Vers une crise des cryptos et du Bitcoin semblable à celle des subprimes ?

La capitalisation boursière exceptionnelle du marché de la crypto serait l’un des signes avant-coureurs d’une catastrophe boursière imminente selon certains spécialistes et certaines analyses. C’est le cas de John Paulson, l’un des poids lourds de la finance américaine. Dans un entretien accordé à Bloomberg, il a affirmé que les “crypto-monnaies sont une bulle”.

“Les monnaies virtuelles vont finir par perdre leur valeur. Je déconseille d’investir dans les crypto-monnaies”, a-t-il déclaré. Pour rappel, John Paulson est devenu célèbre pour avoir prédit la crise des subprimes en 2007.

Il a, en effet, parié contre le marché immobilier, ce qui lui aurait permis d’encaisser la modique somme de 3,7 milliards de dollars grâce à des ventes à découvert de subprimes. Aujourd’hui, il conseille d’investir dans l’or.

Il n’y a pas que John Paulson qui craint une éventuelle crise liée à la surévaluation du marché de la crypto. C’est le cas de Jon Cunliffe, vice-gouverneur de la Banque d’Angleterre. En octobre dernier, il a évoqué, dans The Guardian, les risques d’une crise financière mondiale causée par les crypto-monnaies.

La nécessité de réguler le marché du Bitcoin et des cryptos

Les analyses des deux poids lourds de la finance que l’on vient de voir ne sont guère rassurantes quant à l’avenir du trading de cryptomonnaies. Cependant, cela ne signifie pas qu’il faut arrêter immédiatement d’investir dans la monnaie virtuelle et le Bitcoin. Loin de là.

Le marché reste encore très attractif, d’autant plus que les prévisions restent… des prévisions. Le diagnostic est aujourd’hui établi. Les crypto-monnaies sont confrontées à l’absence de régulation – donc leur volatilité extrême – et à leur caractère énergivore et négatif pour l’environnement. En d’autres termes, nous savons ce qu’il faut faire pour rationaliser le marché.

De nombreux appels ont été lancés dans l’objectif d’institutionnaliser les monnaies numériques. Si les États, par le biais des Banques Centrales et des institutions d’émissions, parviennent à instaurer une régulation efficace et non excessive, cela constituerait un gage de confiance pour les investisseurs.

CFD et effet de levier dans la bourse des crypto-monnaies

D’autre part, comme sur les marchés financiers conventionnels, il est tout à fait possible de profiter du potentiel des Bitcoins et des autres moyens d’échange dématérialisés grâce à l’effet de levier qui passe, notamment, par le trading des CFD. Pour rappel, ce dernier concept est une forme très populaire de trading.

Concrètement, il consiste à spéculer sur les prix à la hausse ou à la baisse au sein des marchés financiers du monde entier. Les investisseurs peuvent négocier la marge d’une position donnée. Ils ont également la possibilité de vendre ou d’acheter – “être short” ou “aller long” selon le jargon financier – en fonction de l’évolution des prix.

Pour sa part, l’effet de levier est une prise de risque, mais qui permet d’envisager des revenus plus importants à l’avenir. À titre d’exemple, vous pouvez investir 100 euros pour le Bitcoin en choisissant un levier x5.

Autrement dit, vous allez placer 500 euros. Si le cours de la monnaie virtuelle augmente de 5 %, vous allez alors encaisser 25 euros – 500 x 5 % -. Dans le cas contraire, si le cours chute de 5 %, vous allez perdre 25 euros.

Pour résumer, il faut bien suivre la tendance du marché et faire preuve de prudence. Il est clair que le marché de la crypto est actuellement en effervescence et que les risques d’une crise sont réels. Toutefois, il faut prendre en considération son potentiel énorme et les possibilités de régulation qui pourront le stabiliser. Dans cette optique, les autorités de régulation (Commission européenne, Commission des Affaires Boursières aux États-Unis, Banques Centrales…) détiennent un rôle capital dans le contrôle des marchés financiers du Bitcoins et des crypto-monnaies.

4 cryptomonnaies méconnues, mais prometteuses, dans lesquelles il faut investir en 2021

L’année 2021 est donc sur le point de s’achever en beauté pour les cryptomonnaies. En témoigne, comme nous l’avons vu, la capitalisation boursière record du marché de la crypto. Outre le Bitcoin et l’Ethereum, il est possible d’investir dans d’autres monnaies virtuelles très prometteuses.

Sol, ou Solana : un système fiable et rapide

Solana fait partie des monnaies numériques ayant boosté la capitalisation boursière du marché dans sa globalité. C’est la sixième crypto-monnaie à l’échelle mondiale avec une capitalisation boursière qui dépasse les 50 milliards de dollars.

Les investisseurs s’y sont sérieusement intéressés ces derniers mois. Et pour cause : en mars 2020, le projet d’un système de Blockchain plus efficace a été lancé par la fondation Solana. Celui-ci est basé sur le principe du Proof of History (PoH), ou “Preuve d’Histoire”. Il permet de recenser les transactions déjà effectuées dans la chaîne de blocs.

Sol est, en fait, basée sur un système fiable et rapide, capable de traiter pas moins de 2000 transactions par seconde. À titre de comparaison, on parle de 3 transactions par seconde dans le cas du Bitcoin et de 15 pour le l’Ethereum.

Autre avantage et non des moindres : une transaction Sol coûte, en moyenne, 0.00025$, alors qu’elle équivaut à 155 dollars pour l’Ethereum et à 3 dollars pour le Bitcoin.

USD Coin, ou USDC : une monnaie numérique plus sûre

Le USDC est ce que l’on appelle un stablecoin. Cela signifie que sa valeur est plutôt stable par rapport à celle des autres monnaies virtuelles. Et on sait à quel point ces dernières sont volatiles. De plus, le USDC est indexé sur la base d’un actif traditionnel. Le plus souvent, il s’agit du dollar américain.

De ce fait, 1 UDC équivaut à 1 dollar. C’est une crypto-monnaie très alléchante pour les investisseurs les plus prudents, mais qui veulent néanmoins se lancer dans les monnaies numériques. La capitalisation boursière atteint les 30 milliards de dollars.

Polygon (Matic) et sa croissance exponentielle

Malgré sa “petite” capitalisation boursière, Polygon a réussi un exploit remarquable : sa valeur a augmenté de 6000 % sur une seule année. C’est le concurrent direct de Sol. Entre avril et septembre 2021, le nombre d’adresses actives sur la chaîne de blocs Polygon est passé de 10 000 à 180 000, soit une croissance de 1700 % en l’espace de 6 mois.

Techniquement, les mineurs peuvent effectuer 67 transactions par seconde, ce qui fait de la crypto-monnaie un placement très intéressant.

Fantom ou FTM : une hausse de 4860 % en une année

Fantom est une autre crypto-monnaie très prometteuse pour cette fin d’année 2021 et pour les années à venir. Elle a enregistré des performances notables durant les derniers mois. En une année, sa valeur a augmenté de 4860 %.

En fait, l’objectif de Fantom est de rendre la chaîne de blocs plus efficace. Pour ce faire, l’entreprise déploie l’algorithme Lachesis. Il est basé sur un système de Blockchain PoS, ou « preuve d’enjeu ». Pour information, c’est une méthode à travers laquelle une chaîne de bloc vise à atteindre un consensus distribué.

Concrètement, le mineur est appelé à prouver la possession d’une certaine quantité de monnaies virtuelles afin de pouvoir valider ses blocs. S’il ne le fait pas, il ne pourra toucher de récompenses. En d’autres termes, la crypto-monnaie mise essentiellement sur la sécurité des transactions.