Découvrez Jackson Palmer le co-créateur du Dogecoin



En 2013, Jackson Palmer et Billy Markus ont réalisé une création commune : le Dogecoin. À l’époque, ils n’avaient pas réalisé que ce qui avait commencé comme une plaisanterie allait devenir une crypto-monnaie très sollicitée. Actuellement, le Doge figure dans la liste des devises virtuelles les plus utilisées dans le monde.

Qui est Jackson Palmer ?

Jackson Palmer est un ingénieur et analyste australien. Diplômé de l’Université de New Caslte, il évolue actuellement chez Adobe après avoir quitté le domaine de la crypto-monnaie. Au moment de sa rencontre avec l’ingénieur d’IBM Billy Markus, le duo a voulu surfer sur la vague des nouvelles monnaies cryptographiques qui voulaient détrôner le règne absolu du Bitcoin. Or, il faut savoir que Billy Markus et Jackson Palmer n’ont pas profité de cette ascension fulgurante. Ils se sont tous les deux retirés du projet avant qu’il ne rencontre ce succès inouï.

Palmer : un criticisme poignant de l’univers des crypto-monnaies

Le co-fondateur de Dogecoin s’est souvent exprimé sur les raisons de son départ. Pour lui, la sphère cryptographique est une communauté toxique. Selon Palmer, l’espace des crypto-actifs est monopolisé par un « puissant cartel de millionnaires ». Aussi, il n’a pas hésité à accuser l’industrie de la crypto-monnaie de viser les personnes les plus influençables et naïves en miroitant un gain facile et rapide. Admettant que l’exploitation n’est pas un concept nouveau propre à la monnaie virtuelle, il dénonce néanmoins les conséquences financières parfois désastreuses vis-à-vis des investisseurs inexpérimentées. À présent, il utilise sa chaîne YouTube et son compte Twitter pour partager ses connaissances sur l’univers de la crypto-monnaie.

Face aux multiples affirmations de Jackson Palmer, Billy Markus, l’autre co-fondateur du Dogecoin, n’a pas manqué de valider les propos de son ancien collaborateur. Bien qu’il ne soit plus actif dans le développement du Doge aux côtés de développeurs comme Ross Nicoll ou Michi Lumin, Markus a souvent utilisé Twitter pour partager ses positions. Il s’est montré compréhensif des propos de Palmer, ajoutant qu’ils avaient tous les deux « été témoins de la face négative » de cet univers. Il décrit la communauté de la crypto-devise comme « élitiste et pas très inclusive ».

Elon Musk, grand soutien du Dogecoin

Elon Musk est incontestablement l’homme le plus puissant de la twittosphère. Ses publications sont capables de changer le cours d’une monnaie virtuelle et d’en influencer la valeur. D’où, son intérêt pour le Dogecoin n’est pas passé inaperçu. Il a déclaré à maintes reprises qu’il possédait des tokens Bitcoin, Ethereum et Dogecoin. Aussi, lorsqu’il a annoncé sa collaboration avec l’équipe derrière le développement du Doge, tout est allé si vite. Toutefois, cela a provoqué une réaction assez violente chez Palmer. Il n’a pas hésité à le traiter de « self-absorbed grifter » (escroc égocentrique). Ce tweet, à présent supprimé, a été publié par Palmer lorsque Musk a annoncé que Tesla n’allait plus accepter les paiements en Bitcoin à cause de l’impact environnemental. Il a également tweeté sarcastiquement à propos du passage très médiatisé de Musk dans l’émission mythique SNL. Il faut noter que durant cet épisode, Musk a présenté le Doge comme étant « la monnaie du futur ».