Gavin Andresen : Découvrez le scientifique en chef de la Fondation Bitcoin



Dans l’univers de la crypto-monnaie, son nom se passe de présentation. Il s’agit évidemment de Gavin Andresen le scientifique qui fait partie de l’équipe de développeurs à l’origine du fameux bitcoin.

Gavin Andersen : Un parcours brillant

De son vrai nom Gavin Bell, Andersen est d’origine australienne. Il est né à Melbourne en 1966. Alors qu’il était tout juste âgé de 5 ans, sa famille décide de s’installer aux États-Unis. Depuis son plus jeune âge, il a été attiré par l’informatique. Ainsi, en 1988, il obtiendra son diplôme dans cette même discipline de la prestigieuse Université de Princeton.

Il débute sa carrière chez SGI. Il avait pour mission de contribuer au développement de systèmes 3D. Or, en 1996, il a eu l’ambition de travailler à son compte. Il lance alors Logiciel Wasabi à qui on doit CielPeinture qui est un logiciel d’édition en 3D. Parmi les projets qui ont passionné Andersen, nous mentionnerons sa contribution à la mise au point du logiciel de gestion de crédit Prospérer. Nous pouvons aussi évoquer de nombreux jeux en ligne. En effet, en collaborant avec Tout inPlay, il a mis au point des produits dédiés aux personnes mal-voyantes et aveugles.

Collaboration étroite avec Satoshi Nakamoto

Le nom de Satoshi Nakamoto est toujours synonyme de mystère. Même si son identité est à ce jour inconnue, il n’en reste pas moins vrai qu’il a totalement changé l’histoire mondiale de la finance. Il y a eu des personnes comme Craig Wright qui ont publiquement prétendu être Nakamoto. Toutefois, il n’en était rien. À l’époque de ce procès a été très médiatisé, on pouvait lire des titres accusateurs dans les médias spécialisés, annonçant la défaite du plaideur. « Graig Wright Runing low on cash» ou encore « Craig Wright fails finance court settlement negotiated with Kleiman ». En effet, il avait été incapable d’assurer les frais élevés qu’exigeait une telle procédure juridique.

Celui qui a inventé le Bitcoin a aussi métamorphosé la vie de Gavin Andersen. En 2010, Andersen découvre le monde fascinant de la monnaie cryptographique. Il acquiert ses premiers bitcoins et commence ses expériementations. C’est ainsi qu’il réalise le potentiel énorme de cette nouvelle technologie basée sur la blockchain. Il met alors au point ce qui sera le premier robinet bitcoin.

Par définition, un robinet est une source web qui permet de fournir une quantité limitée de bitcoins pour les visiteurs. Cela se fait sous des conditions spécifiques et permet aux utilisateurs novices de tester cette devise cryptographique. À l’époque, le premier robinet avait fourni 5 bitcoins à chaque visiteur. Cela équivaut à plus de 60 000,00 dollars par unité selon les taux de conversion actuels. Il est également intéressant de mentionner ClearCoin. Ce système d’échange de monnaies virtuelles s’est distingué par sa sécurité.

Ces premières expériences ont contribué à la naissance de sa relation avec Nakamoto. Ce dernier a fait appel à son talent pour le développement de Bitcoin Core. Les deux avant-gardistes travaillaient dans une étroite collaboration sans pour autant se rencontrer et discuter face à face. En effet, leurs échanges se faisaient par mails ou sur des forums. Très vite, Andersen s’est hissé au sommet de la hiérarchie Bitcoin.

Diriger l’empire Bitcoin

Andersen a succédé à Satoshi Nakamoto après que celui-ci ait préféré prendre du recul. En 2010, le génie mystérieux laissa un message d’adieu sur BitcoinTalk annonçant qu’il allait disparaître. Andersen avait utilisé le même canal pour confirmer qu’il prenait la relève et qu’il allait être à la tête de la Fondation Bitcoin.

Il mena une refonte de Bitcoin pour préparer sa globalisation. Non seulement Andersen remédia aux défauts de conception de la structure, il a également réécrit une grande partie du logiciel original de Bitcoin. Ce sont son travail et sa vision qui ont véritablement permis à cette technologie monétaire numérique d’avancer pour se hisser à la première place mondiale.